Bienne – Situation au 19/08/16

•19 août 2016 • Laisser un commentaire

Les conditions hydrologiques des derniers jours ont enfin permis la réalisation des prélèvements de sédiments dans la Bienne.

Ces échantillons ont été réceptionné ce jour par le Laboratoire Départemental d’Analyses de la Drôme, en charge d’en réaliser l’analyse.

Les résultats ne seront pas connus avant plusieurs semaines.

La couverture algale est en forte régression même si des points noirs sont toujours présents sur certains secteurs.

Bienne – Situation au 05/08/16

•5 août 2016 • Laisser un commentaire

Notre Fédération continue son travail de prospection sur la Bienne afin d’identifier les causes de l’épisode de surmortalité intervenu sur le cours d’eau cette année.

Les résultats des analyses réalisées sur les poissons récupérés ne sont pas encore tous connus à ce jour.

En parallèle, notre Fédération a diligenté le bureau d’études Sialis afin de réaliser des inventaires macrobenthiques sur 4 stations de la Bienne (La Doye, amont St-Claude, Chassal et Jeurre). Les premières conclusions montrent que la Bienne présente une qualité biologique altérée sur l’ensemble des stations pour les chroniques disponibles. En 2016, on note cependant une nette dégradation par rapport aux années précédentes sur les deux stations situées à l’aval de St Claude (Chassal et Jeurre) où la faune la plus polluosensible a disparu (Jeurre) ou presque (Chassal) tandis qu’à l’amont (La Doye, amont St Claude) on n’observe pas d’évolution majeure.

Les prélèvements de sédiments n’ont pas encore pu être réalisés faute de stabilisation des débits pendant une période suffisamment longue.

Au registre des comptages, deux descentes ont été réalisées avec l’ONEMA ces deux dernières semaines sur le tronçon allant de Molinges à Lavancia.

Le constat est claire : nous sommes passés de 20% de poissons malades ou morts le 6 juillet à moins de 1% le 29 juillet. Néanmoins, le nombre d’individus observés est très nettement en recul par rapport aux observations qui ont pu être réalisées ces dernières années. Cet épisode de surmortalité a été bien plus conséquent que les précédents épisodes qui ont pu toucher ce cours d’eau en 2012/2013.

Nous continuerons à suivre l’évolution du phénomène au cours du mois d’août afin de vérifier notamment que le pic de mortalité soit bien passé. Cependant, à la vue de la couverture algale de ces derniers jours, nous ne pouvons qu’être pessimistes sur le devenir de ce cours d’eau à plus ou moins court terme.

Une réunion technique avec tous nos partenaires sera organisée au mois de septembre.

Mortalités sur la Bienne

•8 juillet 2016 • Laisser un commentaire
  • Les résultats des prélèvements de poissons réalisés au centre-ville de Morez mercredi 29 juin et acheminés au LDA39 de Poligny ne sont encore pas disponibles à ce jour.
  • Les observations réalisées en plongée et lors des différentes descentes en canoë mettent en évidence que les fonds de la Bienne présentent de forts développements végétaux, apparus très rapidement après les longs épisodes de crue récents.
  • Un prélèvement de macro-invertébrés benthiques aura lieu aujourd’hui vendredi 8 juillet sur 4 secteurs de la Bienne, de Morez à Lavancia. L’utilisation d’une méthode standardisée permettra de comparer les résultats observés à ceux précédemment acquis lors de suivis antérieures.
  • Une descente en canoë a été réalisée conjointement par l’ONEMA et la Fédération de Pêche du Jura mercredi 6 juillet après-midi. Lors de ce travail entre les communes de Molinges et Lavancia, de nombreux poissons ont pu être observés, aussi bien visuellement sains que malades. De nombreux cadavres ont également pu être comptabilisés.

Le phénomène perdure donc, un suivi régulier continuera d’être réalisé au cours de l’été afin d’apprécier l’évolution de son intensité.

IMG_4977

Mortalités sur la Bienne

•1 juillet 2016 • Laisser un commentaire
  • Des poissons mycosés sont toujours observés à Morez ainsi que sur la basse-Bienne jusqu’à la retenue de Lavancia.
  • 5 truites touchées ont été prélevées ce mercredi 29 juin dans le centre-ville de Morez pour analyse par le LDA39.
  • Les chairs et les foies des différents prélèvements de poissons réalisés jusque-là ont été pris en charge afin d’y rechercher différentes molécules toxiques (éléments traces métalliques, produits phytosanitaires organochlorés et pyréthrinoïdes). Ces analyses risquent d’être relativement longues.
  • Une descente en canoë a pu être exécutée ce jeudi 30 juin 2016 entre Molinges et l’usine de Lavancia. Elle nous permet de confirmer la présence de poissons touchés sur l’ensemble du linéaire.
  • Des plongées ont été réalisées dans certaines fosses de la basse Bienne ce jeudi 30 juin. Nous sommes dans l’attente des observations en résultant.

Mortalités sur la Bienne

•24 juin 2016 • Un commentaire

Deux opérations ont pu être effectuées cette semaine, les débits et la turbidité de l’eau étant encore importants :

  • Un travail de décompte des poissons sains ou touchés au niveau des obstacles, comme réalisé classiquement depuis le début de l’épisode de surmortalité.
  • Une importante opération réalisée hier jeudi 23 juin, résultant d’une collaboration entre l’INERIS, l’ONEMA, le LDA39 et la Fédération du Jura pour la Pêche et la Protection des Milieux aquatiques. Cette opération consistait en la capture de 20 truites de la zone touchée  et 20 truites d’une zone visuellement non impactée (La Doye, amont de Morez). Ces poissons ont fait l’objet de nombreux prélèvements (sang, foie, rate, muscle, gonades, etc.) et observations directes afin de décrire leur état physiologique et d’immunodépression. Les résultats ne seront certainement pas connus avant plusieurs semaines.2016-06-23 10.35.06.jpg

Dès que les débits le permettront, une descente en canoë ainsi que de nouveaux prélèvements (sédiments et poissons) seront réalisés.

Mortalités sur la Bienne

•17 juin 2016 • Laisser un commentaire

Les débits de la Bienne à Jeurre sont depuis une semaine continuellement supérieurs à 50 m3/s, rendant impossible toute approche de suivi (comptages, descentes en canoe, échantillonnages, etc.).

Il va donc malheureusement falloir encore attendre un temps certain avant de pouvoir réaliser ces opérations, tant que le débit ne sera pas a minima de l’ordre de 20 m3/s.

La communication hebdomadaire reprendra dès que nous aurons réalisé ce suivi.

Mortalités sur la Bienne

•10 juin 2016 • Laisser un commentaire

La situation a malheureusement peu évolué depuis une semaine concernant la mortalité sur la Bienne :
– Les niveaux d’eau sont toujours assez hauts, avec des eaux turbides, et ne facilitent pas les opérations de quantification.
– Ainsi, une descente en canoë couplée à des observations subaquatiques, programmées hier, n’ont pas pu être réalisées suite aux orages de mercredi soir.
– Les suivis réalisés au niveau des points de blocage continuent de mettre en évidence la présence de poissons touchés sur la basse Bienne. Quelques individus ont également été observés en amont immédiat de Saint-Claude ainsi que dans le centre-ville de Morez, ce qui n’avait pas pu être vérifié jusque là.
– Une opération d’évaluation de l’état d’immunodépression de deux échantillons de poissons de la Bienne est programmé la semaine prochaine.
– Nous tenterons de nouveau de réaliser une descente en canoë si les pluies annoncées ce week-end nous le permettent.

Par ailleurs, les résultats des analyses réalisées par le Laboratoire Départemental d’Analyses du Jura (Poligny) sur un lot de 5 truites prélevées le 30 mai nous sont parvenus. Ils font état :
– de poissons en mauvais état général (maigreur, importante charge parasitaire, etc.) ;
– de poissons présentant des érosions cutanées recouvertes de mycoses (Saprolegnia, dont le typage est en cours mais dont les résultats ne seront pas connus avant un temps certain). Ce typage permettra de confirmer ou d’infirmer l’éventuel émergence d’une souche pathogène par comparaison avec des échantillons d’autres épisodes de mortalité locaux ;
– de certains individus présentant une infection par une bactérie, Yersinia ruckeri, certainement responsable, dans le contexte des poissons présenté plus haut, de l’achèvement de ceux-ci. Cette bactérie avait déjà été isolée dans l’épisode de mortalité observé sur la Bienne en 2012 mais dans aucun autre touchant les cours d’eau de l’arc franc-comtois.
On note donc bien la même chronologie des faits biologiques qu’en 2012, avec des poissons affaiblis puis ensuite atteints par des pathogènes.

Le travail programmé la semaine prochaine devrait permettre d’affiner la compréhension des phénomènes observés sur les poissons, à défaut de l’expliquer.

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 46 autres abonnés